top of page

Pleine Lune du 18 mars 2022


A 8h17

Dans le signe de la Vierge

La configuration des astres dans le ciel est électrique.

La violence et l’implosion sont à la porte.

Vas-tu les laisser entrer ?


Sens-tu ce tiraillement planétaire ?

D’un côté la liberté retrouvée, l’air qui circule en légèreté et la respiration à nouveau fluide.

Et de l’autre la peur, l’inconnu, la différence et le brouillard.


Quelle position vas-tu choisir devant l’inconstance et l’insécurité ?


Les planètes te poussent un cran en avant vers l’alignement.

Oui, t’aligner toi, dans tes valeurs, ta personnalité, tes souhaits et tes vibrations.

Elles t’invitent à trouver l’équilibre à l’intérieur de toi.

La balance entre tes polarités féminines et masculines.

Entre ton envie de réflexion et celle d’action.

Entre te taire et oser t’exprimer.

Entre le détachement et l’implication.

Entre le laisser faire et l’engagement.


Où te situes-tu dans ces énergies cosmiques qui bousculent ?

Comment te sens-tu ?


Vénus et Mars essaient de trouver un pour-parler dans leur conjonction plutonienne.

La direction peut basculer à tout moment vers la voie de l’Amour ou celle de la destruction.

Le pouvoir, la raison, la déraison, le mental, l’ego – nombreuses sont les influences qui viennent titiller ta position.


Il est plus facile d’emprunter le chemin de la peur que celui de l’Amour qui demande du courage.

Et pourtant, tu peux y arriver.

Maitriser la force plutonienne pour rester dans la paix.

Canaliser le feu.

Tempérer les pulsions.

Contrôler le chaos.

Faire du magnétisme une attraction positive.

Choisir de revenir à l’Amour.

La sagesse ne fait pas de bruit mais tu peux en voir des traces.

Les choses peuvent bouger concrètement et rapidement.

C’est comme si le mouvement ne tenait qu’à un fil.

A toi de choisir si tu veux tirer dessus ou le laisser glisser entre tes doigts.

De quel côté souhaites-tu aller ?


Uranus en Taureau forme un carré à la conjonction Vénus, Mars, Pluton.

Ça secoue !

Ça donne des coudes dans les rangs !

Qui aura le mot de la fin ?

Ta part féminine ?

Ta part masculine ?

Tes démons intérieurs ?

Tes peurs ?

Le vide ?

Ou rien de tout cela.


Tu poursuis les expériences de transformation.

Muter et évoluer demande d’ôter chrysalide et fardeaux qui ne te sont plus d’aucune utilité.

C’est la mise à nu dans le froid de cette fin d’hiver en vue d’une renaissance printanière.

Se positionner demande l’effondrement des schémas archaïques et obsolètes.

Prendre place dans de nouvelles énergies.

Créer du neuf.

Les changements concrets se profilent à l’horizon dans la matière.


Comentários


bottom of page