top of page

La blessure d'injustice



Tu connais les 5 blessures de l’âme ?


Je viens te parler ici de la BLESSURE D’INJUSTICE.


Es-tu dans une forme de perfection quasi permanente ?

Avec toi, tout doit être nickel… et les autres aussi.

Pas de place pour les difficultés – tout va toujours bien.

Et tu ne vas jamais chercher de l’aide à l’extérieur.

Tu es constamment dans la performance pour atteindre cette perfection à laquelle tu tiens.

Il t’arriver de douter de toi, d’avoir du mal à recevoir et à te faire plaisir.

La comparaison vis-à-vis des autres est régulière – ce qui provoque en toi de l’envie et de la jalousie.

Faire plus, toujours, pour relever le niveau, encore et encore.

Tes limites, tu ne les respectes pas, tu t’en demandes beaucoup !

Et surtout, tu détestes te sentir accusé(e).

Tu as du mal à reconnaître tes erreurs ou tes points faibles.

Le stress de te planter ou de mal faire les choses est permanent.


Bienvenue (ou pas) dans la blessure d’injustice …


La blessure d’injustice est comme un fardeau que tu portes et que tu ne vois peut-être pas…


D’où vient-elle ?

C’est la blessure qui est en lien avec celle de rejet.

Elle vient en réaction comme pour te protéger et t’éviter de souffrir, encore.

Tu vises la perfection pour être reconnu(e) et surtout pour être aimé(e).

Cette blessure fait référence à une insécurité intérieure qui provient de situations où tu penses que tu aurais pu mieux faire.

Si tu avais été plus performant(e), tu n’aurais pas connu les souffrances vécues.


Pour la compenser, tu vas porter le masque du « rigide ».

Dès que tu es mis(e) en défaut ou critiqué(e), tu te rigidifies et ton comportement en témoigne.

Tu te coupes de tes ressentis.

Tu deviens froid(e), distant(e), sec(he) et raide.

Tu deviens ultra critique et exigent(e) vis-à-vis des autres mais surtout de toi-même.

Intransigeant(e), dur(e), exigeant(e), sévère, maniaque, insatiable, pointilleux(se) et impatient(e).

Le contrôle que tu t’imposes t’amène à une retenue hors norme et à une dureté envers toi-même.

Tu te critiques et tu ne vois pas ce que tu fais bien.

Ton regard est tourné vers ce qui n’est pas fait ou mal exécuté – œil accusateur sur tes propres réalisations.


Tu ne le vois peut-être pas mais tu es totalement coupé(e) de tes perceptions et de tes émotions.

A un point tel que tu sais t’inventer une vie « parfaite » où tu ne rencontres aucun problème – illusion construite par ton ego.


Ta plus grande peur est la froideur des autres et tu as du mal à la voir chez toi parce que tu te trouves chaleureux(se).


La blessure émotionnelle d’injustice est une blessure dite « forte » c’est-à-dire qu’elle provoque des réactions vives en toi – elles sont visibles extérieurement.

Il peut t’arriver de développer une rage intérieure extrême.


La blessure d’injustice n’est ni une maladie ni une fatalité.

C’est une cicatrice au fond de toi qui témoigne de situations difficiles vécues précédemment et surtout des émotions qui les ont accompagnées.

C’est une plaie ouverte à l’intérieur de toi – que tu peux refermer.

Si tu le souhaites, tu peux t’en débarrasser !


Envie de te permettre de faire des erreurs, de te faire plaisir, de te sentir bien avec toi-même et les autres, d’accepter ta sensibilité tout en te détachant du jugement des autres ?


Les soins énergétiques que je pratique sont un des moyens qui permettent de faire face, de traiter et de dépasser la blessure d’injustice.


Je te souhaite une belle délivrance de tes blessures émotionnelles…

Comentarios


bottom of page